Salut à tous, cela fait plus d'un mois que je n'ai rien posté sur mon blog. 

Aujourd'hui, je reviens pour vous parler de mes dernières lectures des mois de Mars et d'Avril:

1- Le maître de thé, de Yasushi Inoué:

Une petite nouvelle historique à travers laquelle Honkakubo, disciple de Rykyu, meilleur maître du thé du 16ème siècle (si ma mémoire est bonne), essaie d'élucider le mystère du suicide de son maître et de comprendre ses motivations. La nouvelle est courte, certes (157 pages), mais j'ai galéré pour la finir.Trop de noms propres que j'ai eu du mal à retenir! cette lecture m'a nécessité un temps fou pour tout comprendre! Souvent le fil de l'histoire m'échappait, et j'ai dû lire certains passages plus de deux fois avant de pouvoir continuer.. Je lui attribue une note subjective de 2/5. Les personnes intéressées par l'histoire du Japon pourraient l'apprécier, mais cette lecture n'apportera rien à ceux qui n'y connaissent rien justement.

2015-04-29 20

 

2- The Prophet, Gibran Khalil:

Cette perle rare de la littérature a été publiée en anglais en 1923. Le livre a connu un franc succès et a été traduit en plusieurs langues. Dans ce livre, un prophète s'apprête à quitter Orphalese, où il a vécu pendant une dizaine d'années, avant de partir, les villageois lui demandent de leur faire un dernier discours. Ils lui posent des questions sur l'amour, l'amitié, le travail, la justice, la liberté et plein d'autres thèmes, ses réponses sont d'une sagesse inouie, sa façon de voir les choses est juste magnifique et promet à ceux qui l'adoptent de vivre en paix et en harmonie avec eux-même, avec le monde et avec les autres. C'est l'une de mes meilleures lectures de tous les temps. Je n'hésiterai pas à le relire en français et en arabe. Je l'apprendrai même par coeur si le temps le permet. Je lui attribue la note de 5/5.

2015-04-29 20

 

3- La parfaite lumière, Eiji Yoshikawa:

Il s'agit du deuxième tome des aventures de Musashi Myamoto, le meilleur samouraï du 17ème siècle. Ce personnage mérite tout le respect, il était peintre et poète autodidacte, adepte du ZEN, et a développé son propre style ( Nien Ichi Ryu), utilisant un sabre long et un sabre court. Si vous souhaitez en savoir plus sur Musashi, je vous recommander de lire La pierre et le sabre, et La parfaite lumière d'Eiji Yoshikawa. Note perso: 3/5 (j'avais donné une note de 4/5 pour le premier tome si je m'en souviens, j'ai trouvé celui-là un tantinet fastidieux).

2015-04-29 20

Voilà voilà, je suis assez contente de moi car je me tiens à mes résolutions, je n'achète plus de bouquins et je continue à puiser ceux que j'ai dans ma grande Pile à Lire. Maintenant j'ai besoin de marquer une pause, pour déterminer mes priorités. Tous les livres que j'ai ne sont pas forcément bons à lire en ce moment. Je vous tiendrai au courant de mes prochaines lecture dans un autre billet. D'ici-là, portez-vous bien.

Tchuss.